Le cheveu possède un cycle de vie composé de 3 phases. Aussi, lorsque l'une d'entre elles est perturbée, c'est tout le cycle qui en subit les conséquences, dont la plus répandue est la calvitie, aussi appelée chute de cheveux chronique. Dans cet article, nous allons nous intéresser un peu plus en détail à ce phénomène. Nous aborderons également les soins cheveux, ainsi que du conseil cheveux permettant de les préserver. 

Le cycle de vie du cheveu se compose de 3 phases

Avant de nous intéresser aux divers soins capillaires pouvant être envisagés dans le cadre d'une chute de cheveux, il est essentiel de comprendre le cycle de vie de celui-ci. Comme précisé dans l'introduction, il se compose de 3 phases différentes :

  • La phase anagène : au cours de cette période de croissance, le cheveu pousse. La division cellulaire est alors très active et on constate le développement de la fibre capillaire aux racines.
  • La phase catagène : la croissance du cheveu est alors ralentie. Cette période dure 4 semaines maximum et dans ce cas, la fibre capillaire n'est plus produite.
  • La phase télogène : c'est la chute du cheveu, qui ne concerne qu'un petit pourcentage de la chevelure. La fibre capillaire se détache de la racine. Cette chute est normale et engendrée par le développement d'un tout nouveau bulbe capillaire.

Le cycle de vie des cheveux peut être perturbé par les hormones, mais aussi par des facteurs environnementaux. C'est ce que nous allons voir, dans la suite de ce guide.

La calvitie androgénétique, ou chute de cheveux chronique

La calvitie androgénétique est un phénomène bien connu des hommes. En effet, la moitié de la gent masculine est confrontée à la perte de cheveux chronique, causée par une production excessive d'hormones stéroïdes mâles. Malheureusement, il n'existe à l'heure actuelle aucun produit pour cheveux capable de ralentir la chute. De plus, prendre soin de ses cheveux ne permet pas d'empêcher la calvitie. Dans ce cas, seule une greffe capillaire peut être envisagée et offre des résultats vraiment efficaces. Pour en savoir un peu plus, visitez le site https://www.mini-greffe.fr.

La chute de cheveux réactionnelle, causée par un facteur environnemental

Outre un excès d'hormones, d'autres facteurs cette fois-ci environnementaux peuvent être la cause de la chute de cheveux. C'est le cas, par exemple, du stress ou de la fatigue. La chute de cheveux réactionnelle est un phénomène également connu des femmes, notamment lors d'une grossesse ou pendant la période de la ménopause.

S'il est alors essentiel de supprimer la cause de cette forme particulière de calvitie, sachez également qu'un cheveu soin peut être envisagé, pour rendre la fibre capillaire plus forte et plus résistante. Fort heureusement, la chute réactionnelle est un phénomène passager. Contrairement à la calvitie, elle n'est pas irrémédiable.