On entend parfois des mots compliqués sans savoir à quoi ils correspondent exactement. À vrai dire, on parle beaucoup des probiotiques et de leurs bienfaits. Curieusement, on parle moins des probiotiques qui ne sont pourtant pas moins importants pour notre santé. Disons que les probiotiques concernent le fonctionnement interne de l’intestin et que les probiotiques sont liés aux aliments riches en fibres que nous ingérons et qui vont nourrir les… probiotiques. L’un ne peut aller sans l’autre.

Pour une bonne santé naturelle

Les probiotiques sont en réalité des bactéries qui agissent pour un bon fonctionnement intestinal. Ils sont là pour renforcer la flore et le système immunitaire, et prévenir des infections et autres dysfonctionnements. À côté de cela, ce que nous appelons probiotiques sont en fait des fibres contenues dans les végétaux, fruits et légumes, céréales complètes et légumineuses. Le rôle de probiotiques est important car ils apportent vitamines, minéraux et oligo-éléments indispensables à une bonne santé. Il est possible aujourd’hui de les retrouver sous forme de compléments alimentaires.

Le fonctionnement de l’intestin

Les probiotiques permettent aux probiotiques de se maintenir et de se développer au sein du microbiote. En réalité, l’organisme ne peut pas garder une flore intestinale saine et riche en probiotiques sans une bonne alimentation riche en fibres probiotiques. Car les fibres probiotiques ne sont pas digérées dans le tube digestif haut mais plus bas, par fermentation, via les bactéries présentes dans le gros intestin. Les bactéries utiles que sont les probiotiques, se nourrissent de ces fibres végétales et sont capables de se reproduire pour protéger nos intestins.

Quid des fibres ?

Parmi les probiotiques, il existe deux sortes de fibres végétales, les solubles et les insolubles. Ces deux catégories n’agissent pas de la même façon sur l’organisme. Les fibres solubles se diluent dans l’eau et permettent de ralentir l’absorption de graisses, du mauvais cholestérol, et des glucides. Des fibres solubles permettent également de protéger la paroi digestive. On les trouve dans l’avoine, l’orge, les fruits riches en pectine comme les pommes, les poires, les prunes, le citron, les oranges ou le pamplemousse, et dans les légumes. Les insolubles ne peuvent pas être dissoutes au contact d’un liquide, et gonflent. Ce sont elles qui favorisent la satiété et la régulation de l’appétit. Elles aident également le transit en favorisant l’élimination des déchets du système digestif. On les trouve dans le blé, les céréales complètes, les oléagineux, les graines et les racines.